top of page
  • Marie-Anne FERNET

Massage et enfant porteur de handicap

Dernière mise à jour : 28 oct. 2023


Qu’il soit physique, moteur, sensoriel ou intellectuel, l’annonce du handicap d’un enfant, de son enfant, plonge la famille dans un état de sidération, parfois de colère, souvent de crainte.

Il y a ce petit bout, si différent parce que peut-être marqué physiquement, si différent parce qu’il grandit ou grandira moins vite, moins bien que les autres. Différent parce que souvent ses débuts dans ce monde sont rendus tellement compliqués par des soucis de santé !!!

Mais aussi si semblable parce que ce petit d’homme a toute sa place sans cette humanité. Il est là et bien là, dans le « vivre ensemble », dans notre amour dans votre parentalité.

L’arrivée d’un enfant c’est toute une dynamique qui est modifiée. L’arrivée d’un enfant avec handicap, et malgré tout l’amour que vous parents lui portez, c’est… la plongée dans l’inconnu ; c’est ne plus avoir de repères.

Dans mes articles précédents, j’ai développé l’importance du massage pour les bébés et jeunes enfants, et les bienfaits que le toucher bienveillant à travers les routines de massage pouvait apporter. Sachez-le, les bienfaits sont les mêmes pour les enfants à besoins particuliers (terme utilisé par V. McClure et que je trouve approprié) ; Ils sont même je pense essentiels !!!

La communication corporelle

D’abord parce que la 1ere communication profonde est corporelle ; pour « dire » le bébé utilise son tonus. Le tonus ? c’est l’état de tension des muscles, vous savez quand vous êtes « tendus » « pas bien, dans votre tête et votre corps » ou au contraire détendu. Ce tonus a un versant neurologique, qu’on ne contrôle pas vraiment, souvent perturbé dans le handicap et qui rend la 2eme composante si difficile à déchiffrée : la composante émotionnelle. Emotionnelle ou affective car le tonus permet surtout au tout petit de dialoguer avec l’adulte qui prend soin de lui. Le tonus c’est une adaptation à l’autre dans une relation. Masser et être masser libère des ocytocines, hormones du bien-être ; masser et être masser c’est se rencontrer à travers une expérience corporelle agréable, au-delà des mots, au-delà de tout handicap, à son rythme.

Ensuite parce que la situation de handicap impacte sur la capacité à intégrer les informations sensorielles au début, à comprendre ce qui l’entoure.

Enfin, parce que la situation de handicap entraine de fait une prise en charge médicale, essentielle, mais parfois pesante ; pesant pour les parents entre spécialistes, manières de faire, conseils, regards sur ce que l’on est sur ce que l’on fait ou pas. Où se situer ? Quand et comment prendre le temps et la liberté d’être tout simplement avec son enfant ? Comment être… parents, ni parfais, ni mauvais, parents quoi !!! Et pour le bébé ? c’est passer de mains en mains, c’est devoir s’adapter à différentes façons de faire et d’être, c’est être regardé autrement. C’est aussi de la fatigue. C’est un corps ressenti, vécu comme douloureux parfois.

Pour toutes ces raisons et bien d’autres certainement, prendre du temps, dans un atelier massage, en étant accompagné, soutenu par une instructrice, vous permettra de trouver cet espace si essentiel à 2 (ou à 3 d’ailleurs), pour construire une relation enfant parent. A votre rythme, avec ce que vous êtes. Ces temps ne sont ni thérapie, ni rééducation, ou encore éducation. Non, c’est juste un moment que vous vous donnez, à vous et à votre enfant.

Les ateliers massages Bien-être

C’est ce que je vous propose dans les ateliers massages Bien-être . en séance individuelle, avec possibilité de venir en famille. Je vous accompagne dans l’apprentissage des routines de massage. C’est vous qui massez parce que vous êtes le parents, les interlocuteurs privilégiés, qui connaissent le mieux votre bébé.

En fonction de vos ressentis, des besoins de votre enfant, mes différentes formations, et mon expérience me permettront d’adapter les protocoles. Nous prendrons ensemble le temps.

Les techniques proposées sont issues des massages ayurvédiques : Shantala (pour bébé), shirotchampi (crâne visage et cou), ou encore le protocole McClure (5 séances)

Les séances durent entre 45 minutes et 1h30, en fonction de la disponibilité du bébé. Et pour chaque « pack » de 3 ou 5 séances, une séance supplémentaire à distance est offerte pour faire le point, adapter, et pour moi avoir le plaisir de vous revoir !!!!



531 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page